Pages

jeudi 18 mai 2017

La dame à l'arbalète


Oups.

Je me suis aperçue que j'avais oublié deux aspects capitaux lorsque je vous présentais les supports que j'utilisais à la maison pour parler "Histoire" - cela méritait bien une petite mise à jour et une nouvelle entorse à mon silence. 😉

- Tout d'abord, j'ai omis l'importance des sites vivants, qu'ils soient Monuments hérités du passé ou Musées présentant les vestiges - l'Histoire est avant tout une science des traces du passé. Depuis les 6 ans d'Antonin, nous avons décidé d'organiser nos vacances familiales de manière à rencontrer, littéralement, les personnages historiques que nous fréquentons. C'est ainsi que nous avons visité Aigues-Mortes en février dernier, et Mayence au moment de Pâques. L'idéal est de dénicher sur place un atelier qui engage l'activité des enfants - hé, c'est bien plus stimulant que de se promener le nez en l'air en admirant de vieilles pierres, et les savoirs, transitant comme bien souvent par les mains, restent gravés pour toujours dans les mémoires de tous.

- Ensuite, le jeu symbolique joue un rôle crucial dans l'élaboration des connaissances. Il y a toutes sortes de manières de jouer en histoire - monter une enquête ou une chasse au trésor, feuilleter un "Cherche et Trouve", mettre en scène un épisode marquant au théâtre ou avec des marionnettes, fabriquer un jeu électronique ou faire un jeu de société...

Rien de tel, donc, qu'un costume "historique" et que quelques accessoires "d'époque" pour mettre en pratique tout ce que l'on sait sur une période donnée - et même ce qu'on ne sait pas mais qu'on imagine... 😊

Pour son anniversaire, Louiselle a reçu une robe médiévale et une petite arbalète... Voilà certes un cocktail bien improbable d'un point de vue historique : une jeune noble en habit d'apparat se promène dans notre jardin avec une arbalète à la main - laquelle arme, entre parenthèse, avait fort mauvaise réputation au Moyen Âge...

Improbable, oui. Oh combien. 

Mais tellement, tellement fun. 😊

9 commentaires:

  1. J'aime beaucoup votre approche de la découverte de l'Histoire ! Il faut rendre l'Histoire amusante !
    Quelles sont vos prochaines rencontres historiques de prévues ?
    Bonne journée
    Sabine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au mois de mai, nous avons rencontré François 1er, puis viendront Copernic, Henri IV, Galilée, Richelieu et Louis XIV ! :-)

      Supprimer
  2. Pour nous il est vrai que ça passe en priorité par des visites, complétées ensuite éventuellement par un épisode de C'est pas sorcier et quelques lectures. La cuisine aussi nous plaît bien, sans forcément cuisiner, on réfléchit aux ingrédients disponibles, au matériel déjà existant, etc. Ma fille connaît les croisades, principalement car elles ont permis l'introduction du sucre en Europe. La gourmandise mène à tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhâ, oui, la cuisine historique, ça c'est une bonne activité ! :-D
      Je n'ai pas encore montré de "C'est pas Sorcier" sur l'Histoire aux enfants (j'y vais doucement en terme de vidéos) mais c'est une excellente idée, je vais sans doute me lancer d'ici peu !

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Je me pose une petite question en voyant la manière dont vous abordez l'Histoire avec vos enfants. Pourquoi faire le choix d'un déguisement n'ayant pas de traces historiques plutôt que celui d'une tenue d'époque reconstituée? Outre le côté amusant et disponible dans les commerces, ce genre de tenue ne me semble pas apporter beaucoup en terme d'apprentissage et d'ancrage dans l'Histoire, ses personnes emblématiques et tout ce qui en découle... Voici donc ma petite interrogation. Pourquoi ce choix?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme !

      Qu'entendez-vous par "tenue d'époque reconstituée" ? Je n'ai pas beaucoup d'objets chez moi qui datent du Moyen-Age ... (En fait, je crois que je n'en ai pas !).

      Si vous voulez dire "coudre des déguisements" : mes performances de couturière ne me l'autorisent pas encore, mais j'y travaille dur !! Je m'exerce sur les peluches des enfants pour le moment. ;-) C'est ainsi que j'ai confectionné un hanfu pour le Nouvel an chinois dont je suis très fière (bon, je l'ai cousu à la main, je suis plus à l'aise à la main !) : https://www.instagram.com/p/BfYUJI1BaOm/?hl=fr&taken-by=coquelipop

      Mais je ne me sens pas pas encore de passer au "grand format", d'autant que de joli tissu a un joli coût et qu'il ne faut pas se louper ... :-D

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Je ne suis pas toujours très claire et m'en excuse. Je vais tenter d'être plus précise. :)
      Je fais de la reconstitution historique médiévale et dans ce milieu, on considère qu'il y a deux sortes de tenues: les déguisements et les costumes. Un déguisement est une tenue répondant au fantasme que l'on se fait d'une époque et aux critères que lui impose la société. Pour le Moyen Age, par exemple, on résume beaucoup les choses aux jolies princesses avec de belles robes à velours, à longues manches et aux vaillants chevaliers aux armures rutilantes et aux blasons dorés. Pourtant lorsque l'on se penche sur l'Histoire, on se rend bien compte que ces deux types de personnes sont plus que minoritaire et que leurs tenues n'ont rien à voir avec ce que les princesses ou chevaliers du 12 ème ou 14ème siècle portaient. On se penche alors sur le costume. Celui-ci a impliqué pour son créateur une recherche historique basée sur diverses sources: des monuments, des habits trouvés lors de fouilles, des textes d'époque... Cette recherche permet ensuite d'aboutir à la reconstitution d'une tenue vraisemblablement ayant existée au 11ème ou 13ème siècle et ce autant en terme de coupe, que de tissus ou de couleurs.

      Ce n'est évidemment une démarche que tout le monde adopte surtout lorsque l'on a d'autres et nombreux centres d'intérêts mais il existe des artisans qui vendent ce genre de costume qui, de mon point de vue est plus riche d'enseignements sur la vie à une époque qu'un déguisement ;)

      Certes je suis parfois un peu obsessionnelle quant à l'historicité des tenues. Mais ma question ne se voulait pas une critique! Simplement une interrogation car il me semble que ce genre de réflexion s'intègre à votre manière de considérer le monde et l'Histoire :)
      J'espère avoir été plus claire cette fois :)

      Et pour l'anecdote, une vraie tenue du 12 ou 13ème siècle n'est pas la tenue la plus compliquée à faire ;) et la couture à la main est encore mieux pour un rendu d'époque :D
      Quoiqu'il en soit votre hanfu est très joli et tout à fait réussi!

      Supprimer
    3. Merci pour ces précisions, oui, ce n'est qu'après avoir répondu à ton commentaire que j'ai compris ce que tu voulais dire par "reconstitution" (désolée, le soir, j'ai la tête comme une pastèque !).
      Tout ce que tu décris est passionnant, et effectivement dans la lignée de mon approche !
      Mon prochain livre à paraitre en août propose une vingtaine d'activités historiques et c'est exactement sous l'angle de la reconstitution que je les ai pensées et expérimentées (pas uniquement reconstitution des vêtements d'ailleurs).

      Tu as raison : il ne faut pas que j'hésite à coudre à la main. Ce n'en sera que plus authentique, et de toute menière, je préfère !! :-D

      Supprimer
    4. Je comprends tout à fait la pastèque ayant une classe de petite section, ce qui a probablement joué sur mon manque de clarté hier soir.
      Je serais très intéressée de découvrir ces activités historiques de reconstitution vu sous l'angle Montessori! Quand deux points d'intérêt se rejoignent, ca ne peut qu'être passionnant!
      Si on veut être dans l'authentique pour la couture à la main, on peut même s'amuser à faire des points historiques. Un petit challenge? :p

      Supprimer