Pages

samedi 9 septembre 2017

En ce moment, nous ... {Brèves culturelles}

En ce moment, nous lisons ...





Rhââ, voilà une histoire idéale pour les jeunes lecteurs - vrai depuis presque un mois que nous l'avons emprunté, je ne crois pas l'avoir lu une seule fois. C'est toujours Antonin qui s'y colle, pour le lire à sa sœur. 

D'ailleurs, cela m'interroge beaucoup, cet appétit que le Damoiseau a de lire pour Louiselle. Je me dis que cela a beaucoup compté dans son apprentissage. Je me dis aussi que la Damoiselle fut bien patiente d'écouter ces histoires ânonnées - du moins au début - et je me suis toujours un peu étonnée de la passion avec laquelle elle les buvait. Je me dis enfin que je ne suis pas sûre qu'Antonin soit un auditeur aussi patient auprès de sa sœur quand celle-ci voudra, à son tour, lui lire des textes - je dois déjà batailler pour qu'il la laisse déchiffrer à son rythme, sans lire sa place ... 😔

Mais pour en revenir à cet album : c'est le genre de récit efficace à tous les coups, parce que cathartique : si votre enfant pâtit d'une peur quelconque, il va trouver dans cette lecture des outils pour s'armer lui-même. Must-have absolu en période de cauchemars ! Les illustration crayonnées sont adorables - réalistes sans être effrayantes : les monstres ne sont que grotesques et vous feront pleurer de rire !



Voici un très beau petit album, que je me porte dans mon cœur depuis longtemps déjà et que j'ai été heureuse de faire découvrir à mes enfants. C'est une magnifique allégorie de la séparation : Papa et Maman n'habitent plus ensemble, et qu'est-ce que cela signifie, pour l'enfant ? Qu'ils habitent dans deux mondes séparés. Et que gravir la distance qui va d'un univers à l'autre requiert autonomie, patience et courage. Pensez donc : Maman vit Terre, et Papa ... sur la Lune. Qu'à cela ne tienne, avec un peu d'organisation, la petite Mona passe un week-end sur deux avec son père, pour faire avec lui des activités qui lui ressemblent : observer les étoiles, collecter les pierres de lune, et faire des bonds extraordinaires.  Malgré la distance, on garde un œil sur Maman, si lointaine pourtant ... Et le week-end achevé, Mona repart vers la planète maternelle ...

Bien sûr, les petits férus d'astronomie y trouvons leur compte : le vocabulaire y est, et les détails techniques, ainsi que le soupçon d'aventure. Mais l'essentiel de l'histoire, à mon sens, n'est pas tout à fait là, vous l'avez compris !



Bien sûr, vous le connaissez déjà. C'est un must-have de toutes les bibliothèques montessoriennes ! Planches somptueuses, textes palpitants, précis et succincts, présentation claire : il a tout bon.


Les enfants sont littéralement fascinés par cette encyclopédie, en particulier par son sommaire, qui présente le classement scientifique "traditionnel" des espèce animales. Même si on sait que ce classement est caduque, il a le mérite d'être accessible aux jeunes enfants. Sur la photographie ci-dessus, Antonin et Louiselle trient toutes (! 😁) leurs figurines selon ces classes traditionnelles : mammifères, poissons, reptiles, oiseaux, amphibiens et invertébrés. Je n'ai eu qu'à fournir les étiquettes, et le livre a permis la recherche de réponses en cas de doute et le contrôle de l'erreur.



Ah ah, et voici, pour faire le pendant, ce que pourrait être un indispensable dans une bibliothèque Reggio : un album sans prétention au premier abord, qui dévoile au fil des pages des visages réalisés à partir d'objets de la vie courantes ou de matériaux de récupération... Jeux de transparences et de couleurs (via quelques voiles de calques), photographies authentiques et objets de la vie quotidienne détournés : il a exercé sur mes enfants une fascination réelle, et nous a inspiré quelques visages improvisés avec les objets in situ.



Je suis parfois mitigée vis-à-vis de cette série des Balthazar : j'aime beaucoup les ouvrages "pratiques" de la collection (abécédaires et imagiers), mais je suis souvent plus sceptique vis à vis des albums plus narratifs. Je trouve qu'ils versent dans une scientificité rébarbative - l'exemple type, c'est Balthazar et le temps qui passe, qui, s'il présente l'avantage de fournir une jolie poutre du temps, manque absolument de rythme, à mes yeux comme à ceux de mes enfants. Du coup, je suis prudente, et j'emprunte dorénavant cette série à la bibliothèque.

Le titre sus-mentionné est semblable à tous les autres sur un point : les illustrations sont somptueuses ! Pour cela il n'y a jamais à redire, le travail de Caroline Fontaine Riquier est hautement professionnel, je devine le temps qu'elle doit passer sur chaque dessin !! 😯

Le texte est plus laborieux, et je le lis toujours avec peine. Ce n'est pas de la littérature, c'est une leçon enrobée. Mais j'ai constaté que le message passait : Louiselle reprend les propos de Balthazar pour expliquer les ombres "chinoises" des végétaux sur sa fenêtre... Après tout, dans le cadre d'une séquence sur les phénomènes d'ombres et de lumière, c'est une bonne lecture d'introduction !



Montessoriens purs et durs, fuyez ! 😄 Cet album est truffés de personnages rondelets, complètement animalisés, alors que des figures plus réalistes auraient aussi bien fait le job. Je ne suis pas réfractaire aux personnages/animaux - ce serait se priver de bien des merveilles ! - mais c'est vrai qu'ici le trait est forcé sans qu'on en comprenne vraiment la nécessité.

Montessoriens purs et durs, revenez ! 😉 Cet album est un magnifique ouvrage technique ET romanesque (cf. critique du précédent album) : parfait pour les petits fous de football, ou pour ceux qui, comme mes enfants, n'y connaissent rien, mais aimeraient en savoir davantage. Voilà donc une lecture qui permet d'aborder très simplement les règles de ce jeu ; mais c'est aussi une histoire de dépassement de soi et d'amitié, un grand coup de cœur de mes deux enfants !



Nos découvertes en romans jeunes lecteurs progressent - il faudra d'ailleurs que je remette un jour l'article sur le sujet à jour !

J'avais beaucoup entendu parler de La Cabane Magique, mais sans savoir pourquoi, je me méfiais un peu. En bien, c'est une très bonne surprise ! Fidèle au genre, ce premier roman d'aventure multiplie les péripéties haletantes (mais pas trop non plus !). L'écriture est tout à fait agréable, le scénario bien ficellé. Bien sûr, on se prend au jeu de la série, et nous attendons avec impatience l'acquisition du tome 2 pour nous propulser au temps des chevaliers ... et découvrir un nouvel indice !

En ce moment, nous écoutons ...



Qu'écoutent vos enfants en ce moment ?

Ici, nous avons toujours quelques CD de comptines anglaises en cours d'emprunt. Les enfants en écoutent beaucoup, et en connaissent beaucoup ! Il aiment retrouver les classiques d'un disque à l'autre, parfois interprétés différemment. Si jamais nous oublions d'en emprunter lors de nos tournées médiathèque, ils sont littéralement en manque ! 

L'autre découverte, plus récente, c'est Henris Dès. Louiselle a déniché L'âne blanc à la médiathèque il y a une semaine, et en quelques jours, les enfants ont mémorisé toutes les chansons. Ce qui me fait complètement drôle, puisque j'écoutais, moi aussi, ce chanteur lorsque j'étais petite ! Toutes les paroles me sont revenues d'un coup ... et je m'attelle à la tablature de La Blague à tabac pour pouvoir accompagner mes enfants quand ils chantent ...

Et chez vous, des must-listen ? 😊

 En ce moment, nous regardons ...


L'année dernière, nous avions emprunté un DVD de Minuscule à la médiathèque, et les enfants avaient apprécié ces épisodes (très courts et super zens), mais sans plus. Nous avions donc décidé de garder cela pour plus tard. 

Il y a quelques mois, nous avons réitéré. Et les enfants se tordent de rire devant les aventures de la petite chenille avide, ou celles de la mouche frileuse. Voilà. C'était ces rires qui manquaient. À 5 et 6, Louiselle et Antonin sont désormais capables de saisir l'implicite et tout l'humour de ces petits chefs d’œuvre ... Ça valait le coup d'attendre. 😊

Après la découverte de la BD, celle du dessin animé ! 😊 C'est tout à fait fidèle, et adorabilissime. Chi est vraiment le premier manga idéal ; la bande dessinée japonaise est régie par des codes bien à elle, et cette "petite" série (euh, d'une douzaine de volumes tout de même !) est parfaite pour commencer à les appréhender. L'histoire est rafraîchissante, et l'humour déployé est correspond bien à ce qui fait rire les tout-petits : ah ah, l'épisode dans lequel le vétérinaire prend la température rectale de la petite Chi !! Tordant, non ? 😄

Non ? 😉

Et sinon ... Claude Ponti for ever ... 😉


Bonne lecture à tous ! 😊

4 commentaires:

  1. Merci pour la référence d'animalium. Je découvre toute la collection "visit to the museum", ils ont l'air magnifiques ! As-tu testé les cahiers d'activités ? Peut-être celui sur animalium ? Le "story of life" a l'air chouette.

    Au passage, je découvre aussi la collection "anatomy", notamment "nature anatomy", qui a l'air bien sympa. Tu connais ?

    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Swanilda !
      Non, je n'ai pas testé les cahiers d'activité, d'après ce que j'en ai vu je les réserve pour plus tard (trop diffiile et tellement beaux !! A mon avis, ça vaut le coup d'attendre un peu pour les offrir) ... mais je veux bien des retours ! :-)
      "L'histoire de la vie" est effectivement splendide, j'en parlais ici : https://coquelipop.blogspot.fr/2017/01/trois-beaux-livres.html
      De Julia Rothman, seul le "Farm anatomy" a été traduit en français, je crois ? Je vais regarder s'ils l'ont dans mes bibliothèque ... ;-)
      Merci pour ces pistes !

      Supprimer
    2. ** Désolée pour les fautes de frappe**
      :-(

      Supprimer
  2. En ce moment nous écoutons et lisons Bulle et Bob se déguisent . Superbe ! Comme les autres Bulle et Bob dans la cuisine ou au jardin...

    RépondreSupprimer