Pages

mercredi 2 août 2017

Mercredi Montessori : Versés, coopération et résolution de problèmes


"Ah, soupire soudain Louiselle. Moi j'aimais bien faire des versés, quand j'étais bébé ...

- S'il n'y a que cela, rétorqué-je, je te prépare une activité en moins de deux, ma chérie. Attends seulement que je termine ce que je suis en train de faire."

Ce que je suis en train de faire, c'est-à-dire : vider ma caisse de matériaux recyclables dans la grande poubelle extérieure que nous vidons, lorsqu'elle est pleine, dans le conteneur municipal (ma vie est passionnante).

C'est alors que je m'aperçois que je tiens une petite bouteille en plastique vide dans chaque main, que je m'apprêtais à écrabouiller avant de jeter. Chez nous, ce type de matériau est rarissime : mais nous rentrons de voyage et avons dû, en catastrophe, acheter un peu d'eau supplémentaire sur l'autoroute. Matériaux rarissimes, oui ... et dire que j'allais les jeter ! 😅

Eh, non, Damoiselle, 5 ans, ce n'est trop vieux pour s'exercer à verser. C'est même juste le bon âge, mais comme toujours, il faut adapter la difficulté à l'enfant. Pour cela, ces deux petites bouteilles sont vraiment parfaites : elles sont maniables et transparentes,  permettant à l'enfant de visualiser le niveau de l'eau à l'intérieur. Mais elle sont aussi légères, de plus en plus au fur et à mesure que le niveau de l'eau qu'elles contiennent baisse. Leur goulot est étroit, et nécessite l'usage d'un entonnoir, bien en équilibre en haut de cette forme oblongue. Bref, l'équilibre de l'appareil tout entier est à gérer de front avec l'activité même de verser. Pas facile, facile. Juste ce qu'il faut pour un 5ans. 😊


"Regarde, Louiselle. Tu vois ces traits gravés dans le plastique qui font le tour de la bouteille ? Choisis-en un. Celui-là ? Bon. Je vais le marquer en rouge avec ce feutre, tu vois, comme ça. A présent, deux missions : d'abord tu vas remplir d'eau cette bouteille-là, celle qui n'est pas marquée. Ensuite, tu fouilles dans ce placard-ci à la recherche du petit entonnoir blanc."

Ceci fait (j'ai eu le temps de finaliser mon transfert de déchets ménagers...) : "Voici un torchon, au cas où il y aurait de l'eau sur la table à essuyer. Le jeu consiste à remplir la bouteille marquée d'un trait rouge... jusqu'au trait rouge ! Attention, tu dois t'arrêter juste à temps !"


"Pile !", s'exclame Louiselle, ravie. Au bruit de sa joie, son frère pointe son nez dans la cuisine et vient s'installer à ses côtés.

 

"A présent, tu transvases à nouveau l'eau dans la bouteille de départ et tu peux recommencer l'activité autant de fois que tu veux."

Au bout de quelques tours, j'ajoute : "Bien sûr, dans l'idéal, il aurait fallu plusieurs bouteilles. On aurait marqué chacune d'un trait à une hauteur différente, ça aurait été plus varié."

"Ce n'est pas grave, répond Louiselle. J'ai une idée. J'efface ton trait avec le torchon et je vais en faire un autre ailleurs.


"Antonin, poursuit-elle, choisis  un creux dans le plastique. Celui-là ? D'accord, regarde, je le marque. Comme ça tu peux faire le jeu, toi aussi. Attention, tu dois t'arrêter juste au trait !"


Antonin, bien content, fait l'exercice, s'y reprend parfois à plusieurs fois pour obtenir le niveau voulu, prend le temps d'assurer sa main. Sa sœur le coache avec sérieux : "Attention, prends une grande respiration ! Je vais te dire stop... Ralentis... STOOOOOP !". Le jeu dure un moment (j'ai commencé le récurage de l'évier).

"Bon, dit Antonin, j'ai une idée. (A son tour) Puisqu'on n'a pas plusieurs bouteilles, je vais dessiner plusieurs traits rouges sur la même bouteille. Il faudra remplir jusqu'au premier trait, faire une pause, et puis mettre de l'eau jusqu'au deuxième trait, faire une pause, etc."


Ainsi fut-il fait.


Décidément, les versés, ce n'est pas que pour les bébés ! 😉

1 commentaire:

  1. Héhé, nous avons acheté des petites bouteilles pour le voyage des vacances, je vais penser à les garder :p
    L'autre solution pour le marquage c'est d'utiliser un élastique (c'est ce que je fais pour notre verre-mesure lorsqu'on prépare des gâteaux, puis que le loulou n'a pas encore compris comment lire les nombres au delà de 10 - d'ailleurs ça me pose problème, je n'arrive pas à lui expliquer...)

    RépondreSupprimer