Pages

mercredi 19 avril 2017

"La maladie de Coralie"


Sans doute avez-vous déjà eu vent de la chose : la petite Coralie, la petite héroïne du bout du monde qui se bat contre la leucémie depuis des années, vient de publier un petit ouvrage au profit d'une association qui la soutient beaucoup et qui fait tant pour elle.

Je viens de recevoir ce petit Pdf, et forcément, je suis en larmes...

Cette manière que l'on a de raconter, à 6 ans. Les évènements saillants ne sont pas forcément ceux que les adultes garderaient en mémoire... La temporalité se resserre autour de quelques épisodes dont on sent qu'ils ont vraiment marqués l'enfant - et puis se noie... Combien de temps Coralie passa à réaliser des bricolages dans la salle de jeu de l'hôpital ? On ne sait pas. Mais on comprend que ce fut long - et que ces moments furent importants pour elle.

Les illustrations m'ont particulièrement émue. A 6 ans, on ignore la perspective, tout est au premier plan - comme les évènements. Il en résulte un côté "brut de décoffrage", comme sur cette page que j'aime beaucoup, où les visages se mélangent dans un élan de tendresse, de peur et de douleur :



Bravo pour ce travail, petite Coralie ! Je suis bien contente que ce livret ait vu le jour, et je suis sûre qu'il est un moyen pour toi de libérer ta parole autour de ces évènements douloureux.

Pour nous, acheter ce petit livre, c'est faire un don direct de 3, 50 euros à l'association Leucan qui fait tant pour les petits malades au Québec. Sicosico vous en dit plus chez elle, et vous explique la marche à suivre pour vous procurer le récit de sa fille dans son article " Le livre de Coralie au profit de Leucan".

Je termine avec une douce pensée pour Coralie, qui reçoit encore à l'instant où j'écris une série de gros traitements... Un gros courage, petite puce !... Et bon anniversaire ! 💓

1 commentaire:

  1. Bon courage a Coralie, cette petite grande ame comme dirait Victor Hugo! Je vais voir de ce pas comment faire l'acquisition de
    sa création sur le blog de sa non moins courageuse maman.

    Zazaille

    RépondreSupprimer