Pages

samedi 31 décembre 2016

Décembre 2016 en dix photos


L'hiver s'amorce et il semblerait qu'il promette d'être juste comme je le souhaite : froid. 😄

C'est très agréable, l'hiver, quand on a la chance de vivre dans une maison chauffée.

J'ai découvert cette année que si j'aimais beaucoup le début de l'automne, cette saison est franchement difficile à vivre pour moi à partir de la mi-novembre. Ah, ces nuits qui n'en finissent pas et qui grignotent tout notre temps libre !! Mais dès le solstice, les jours rallongent (ici, c'est déjà tangible !) et finalement l'hiver tout entier m’apparaît comme une promesse de la saison prochaine ... L'hiver est beau, l'hiver est pur. Finie les bouillasses grisâtres du début du mois, le sol se couvre à présent d'une gelée purifiante, craquante, étincelante. L'air est net, tranchant, avec un goût de glace. L'hiver, ça me nettoie l'intérieur ! 😁

Samedi 3 décembre :


Poinçonnage de Noël : nous réalisons un flocon dans un napperon de papier doré. Louiselle m'épate par sa ténacité et sa régularité : mon modèle n'est dessiné en pointillés, mais elle réussit à espacer régulièrement ses trous... 

Dimanche 18 décembre :


Petite séance d'aquarelle (technique humide) ! Nous sommes encore en pyjama, la table du petit déjeuner vient d'être débarrassée et il n'y a pas à dire : ça sent bon les vacances scolaires ! 

J'aime les styles très tranchés des enfants. Louiselle privilégie les aplats et les lignes denses, en ocre tranchés sur fonds nébuleux, et Antonin réalise aujourd'hui son travail avec une toute nouvelle technique : il frotte son pinceau imbibé de couleur contre son pouce, de façon à lancer sur le papier une pluie colorée. Ça en jette ! 😊

Et comme à chaque fois que je parle d'aquarelle, on me demande quel matériel nous utilisons, voilà : c'est toujours le même ! 😄 A savoir deux boites Winsor & Newton et des pinceaux à réservoir d'eau (vous trouverez sur le net des présentions en vidéo de ces outils, par exemple ICI).

Lundi 19 décembre :


Qu'Antonin ait réalisé avec un grand enthousiasme les petits fondants chocolat-butternut du blog En-quête gourmande n'a rien d'extraordinaire en soi. C'est vrai, bon, le Damoiseau adooore cuisiner depuis qu'il est en âge de tenir une petite cuillère, et le fait d'écraser de la purée de courge dans le chocolat fondu ne pouvait que lui plaire - une expérience sensorielle de plus, ce n'est que du bonheur.

Non, si vous voulez le scoop du jour, le voici : Antonin a adoré... manger ses réalisations. Il les a dégustées sur plusieurs jours, trépignant de joie à la pensée du dessert qui approchait, et il est très motivé pour en refaire dès demain (maintenant que le dernier fondant a été avalé).

Dingue. Quand on sait à quel point Antonin est difficile en terme de gâteau maison, c'est littéralement dingue. 😊 Je confirme qu'ils sont délicieux, n'hésitez pas à tester si vous cherchez un dessert original et sain !

Samedi 24 décembre :


Et voilà, c'est Noël. Un Noël vraiment spécial au moins à un égard : c'est le premier de ma petite nièce, âgée d'un mois et demi. Lors du Réveillon, je lui présente le poster que j'avais encollé sur du carton plume lorsque Louiselle avait son âge. Son regard est tellement interpellé que je me vois dans l'obligation de le lui offrir, ha ha ! Cette vivacité du regard des nouveaux-nés est vraiment incroyable, qui accroche les contrastes, les explore et ne les lâche plus pendant de longues minutes. Mon visage pâle et ma chevelure sombre présentant un tel contraste, ma petite nièce ne cesse d'ailleurs de e dévisager... Hé, hé, elle m'aime, qu'est-ce que vous voulez !! 😁

Demain, Noémi recevra d'autres cadeaux : Antonin et Louiselle ont choisi chacun un petit hochet dans notre réserve, des hochets qui étaient les leurs lorsqu'ils étaient bébés... Nous les avons désinfectés au vinaigre blanc, ils sont comme neufs ! Mes enfants sont très fiers d'offrir quelque chose qui vient d'eux à leur cousine. Ma mère a opté pour des livres aux forts contrastes, et pour moi, j'ai craqué sur ce mobile Haba... qui rencontrera un succès immédiat, comme je l'apprendrai très vite !

Mardi 27 décembre :


L'excitation des fêtes retombe, voici le temps de jouer. Avec les oiseaux en peluche Wild Republic Birds, par exemple. 😉 J'ai eu un gros coup de cœur pour cette gamme il y a quelques mois déjà, et Antonin avait reçu le chardonneret à son dernier demi-anniversaire. Ce fut le coup de foudre total, l'oiseau ayant été rapidement promu au tirtre de peluche favorite par le Damoiseau. Du coup, pour ce Noël, voici le deuxième élément d'une collection naissante : Monsieur Pinson !

Non seulement ces petites peluches sont d'un réalisme surprenant, mais en plus, elles sont sonores : presser le dos de l'animal et vous entendrez son chant enregistré. Bon, je suis généralement contre les jouets à piles de toute sorte... mais là !! Je dois admettre que le concept est utilisé à bon escient, oh oui !! Mes enfants apprennent à identifier les oiseaux et leur chant en jouant, c'est un trait de génie !

Jeudi 29 décembre :


On continue l'exploration des cadeaux de Noël. Ce soir, plateau-repas devant un petit chef-d’œuvre... Panda, Petit panda, vous connaissez ? 💓

Vendredi 30 décembre :


Playmags + Table lumineuse + Miroirs = magie pure...

C'est officiel. Notre stock de Playmags se compose désormais de 450 éléments... Je sais, c'est indécent... 😁 Merci à Grand-tante Annie pour sa générosité légendaire !! 💓💓💓

Samedi 31 décembre :


Les "vieux" jouets ne sont pas délaissés pour autant. Et parmi eux, les attrimaths ont vraiment la cote, en ce moment. Antonin aime beaucoup suivre des modèles lorsqu'il réalise des mosaïques, et nous prenons généralement ces modèles sur le Net. Ce matin, le Damoiseau a inventé une demi-douzaine de figures qu'il m'a demandé de photographier : "Mets-les sur Internet, Maman, comme ça d'autres enfants les réaliseront peut-être ?". Bonne idée, non ?

Du coup, je propose à tous ceux qui utilisent Instagram de poster les inventions attrimathesques de leur petite famille sous le hashtag #modelemosaique, de façon à ce que nous puissions disposer bientôt de toute une réserve de motifs à reproduire ! Vous me suivez ? 😉

Et je termine ce petit article "récap" par une petite sélection de dessins du mois :


Les deux premiers sont signés Antonin, qui fait ses premières tentatives en terme de perspective

Les deux derniers sont de Louiselle - mention spécial pour le portrait (d'après nature) de son papa, très réaliste, je vous l'assure ! 😄

Adieu 2016, bonjour 2017, que je souhaite radieuse pour vous tous ! 💥💥💥

mercredi 28 décembre 2016

Cartes de nomenclature : les nuances


J'ai profité des vacances pour fabriquer un petit matériel, afin de poursuivre l'exploration des couleurs et des gradations. Il s'agit de doter l'enfant d'un lexique riche pour désigner la multitude des nuances du monde. J'ai donc concocté de petites cartes de nomenclature, qui présentent un panel de teintes et leur nom.


Ces cartes-là sont bien plus petites que celles que j'ai fabriqué jusqu'à présent, d'abord parce mes cartouches d'encre n'auraient pas survécu à un travail grand format ! 😁 De plus, cela permet d'obtenir un matériel maniable, qui se glisse aisément dans le sac : c'est en effet un support très intéressant pour faire patienter les enfants dans la salle d'attente du médecin ou sur le quai d'une gare, alors autant faire en sorte qu'il soit portatif ! Enfin, à 4 et 6 ans, Louiselle et Antonin n'ont plus besoin de supports aussi grands que par le passé. Les légendes sont très aisément déchiffrables pour eux dans ce format. J'ai fait le choix de rédiger les légendes en caractères d'imprimerie et de glisser quelques aides visuelles à destination de la Damoiselle, en colorant les digrammes et les trigrammes. Vous pouvez télécharger ces cartes en Pdf ICI, mais les voici aussi en version modifiable , si vous souhaitez y changer quelque chose. Si vous souhaitez travailler à partir de ce dernier, vous aurez certainement besoin de LibreOffice Impress. 😊


Et avec ces cartes, on fait quoi ?

Bien sûr, on peut très bien, pour reprendre l'utilisation montessorienne des cartes de nomenclature, les imprimer en double, et procéder à des mises en paire et à des jeux de mémory.


Chez nous, ces cartes n'existent qu'en un seul exemplaire, et le jeu principal de mes enfants consiste à essayer de trouver les nuances les plus proches des objets qui les entourent. Ce midi encore, alors qu'elle plaçait le couvert, Louiselle a couru les chercher pour vérifier la nuance de son verre favori : "Maman, regarde !  Le verre que je préfère, il est fuchsia !!". 😊

Lecture... 😊

Très vite, on constate que le vocabulaire de l'enfant s'affine : "Oui, marmone Antonin, le vert amande est plus foncé que le vert d'eau, et écru, c'est plus clair que crème...". C'est alors le moment de proposer à l'enfant de ranger ces couleurs du plus foncé au plus clair (ou inversement).


On constate rapidement que les choses ne sont pas toujours si simple : du magenta ou du fuchsia, lequel peut être dit "le plus foncé" ? Ce qui distingue ces deux couleurs, ce pas tant leur intensité, que les couleurs de base qui les composent : le magenta tire clairement sur le violacé...


C'est donc parti pour un petit défi Peinture : "Quelles nuances parviendras-tu à obtenir en mélangeant ces couleurs, et dans quelles proportions ?". L'activité a remporté un grand succès, je suis sûre que les enfants reprendront leur nuancier spontanément lors de leurs prochaines séances artistiques !


Je termine en précisant que mon matériel n'est certainement pas parfait, ni, bien sûr, exhaustif. J'ai été obligée de faire un choix parmi les centaines (milliers ?) de nuances existantes, et j'ai essayé de choisir des teintes dont le nom serait facilement réinvesti. Je ne doute pas que le "cuisse de nymphe émue" soit d'un intérêt colorimétrique certain, mais il n'est pas aisé à caser dans une conversation... Ce sont les premières notions lexicales qui sont ici visées.

Comble de difficulté, chaque nuance se décline elle-même à l'infini : nous avons des kaki plus ou plus foncés selon la proportion de brun et de jaune qu'ils contiennent... Vous ne serez pas peut-être pas "d'accord" avec les teintes que j'ai choisi... mais je vous assure que ce n'était pas un exercice facile et qu'il m'a coûté beaucoup de travail !! 😊

N'hésitez pas à me faire des remarques sur ce support si vous l'utilisez ! 😊

samedi 24 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial "reconnexion" # 24

24 jours pour me connecter à moi et aux miens

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille..
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur – car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Pourquoi ne pas tenir un « Journal de famille », à la manière des « baby book » ? 

On y raconte nos aventures, nos fêtes, les petits mots qui nous ont fait rire… On l'agrémente des dessins de tout le monde… Les adultes y parlent de leur enfance ou de la manière dont ils se sont rencontrés… Chacun y écrit ce qu'il veut, quand il le veut.  

Et si on commençait par raconter notre réveillon 2016 ?

vendredi 23 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial "reconnexion" # 23

24 jours pour me connecter à moi et aux miens

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille..
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur – car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Faisons quelque chose tous ensemble. Asseyons-nous autour de la table pour dessiner, cuisiner, bricoler un nichoir… 

Peu importe le résultat fini, c'est le processus qui compte. Tous ensemble, là, hein qu'on est bien ?

jeudi 22 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial "reconnexion" # 22

24 jours pour me connecter à moi et aux miens

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille..
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur – car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Jouons à rêver : tous autour d'une table, un membre de la famille ouvre la partie en exprimant un souhait réaliste ou non. 

Puis un autre rebondit : « Oh, oui, moi aussi, je veux une nouvelle paire de lunettes ! Ou non, plutôt, un grand voyage autour du monde ! ». 

On joue sans ordre particulier, chacun s'exprimant au grès de son inspiration.

mercredi 21 décembre 2016

Nos mercredis Montessori : De dix à vingt


Entre 3 et 5 ans, le petit enfant, qui avait commencé à mémoriser la suite orale des nombres jusqu'à dix, poursuit son élan au delà. Et l'éducateur constate que ça coince. Vous êtes-vu déjà demandé pourquoi ? Les difficultés sont en fait de deux ordres :

- D'abord notre système numérique, s'il est archi-régulier à l'écrit, ne l'est pas à l'oral. Puisque l'on dit un, deux, trois, il serait logique de dire dix-un, dix-deux, dix-trois - comme on le fait d'ailleurs ensuite : vingt-et-un, vingt-deux, vingt-trois. "Onze", "douze", "treize", "quatorze", "quinze" et "seize" ne disent rien, à l'oreille, de leur contenu. Et pour compliquer la chose, cette irrégularité survient dès la première dizaine rencontrée !

- Une fois ce morceau de la comptine numérique mémorisé, l'enfant se heurte à une nouvelle difficulté : il est incapable de lire ces nombres ! Pour pouvoir le faire, il lui faut construire une connaissance profonde de notre système décimal dit "de position" (le chiffre le plus à gauche d'un nombre représente un ensemble, un "paquet de dix"). Évidemment, la tâche serait facilitée par les mots-nombres transparents, mais nous avons vu que ce n'était justement pas le cas, au début, en français... Pas de chance !


Il s'agit donc d'une acquisition délicate, et il faut veiller à ce que toutes ces notions se construisent dans l'ordre, et sans précipitation. Voici, concrètement, les étapes, directement inspirées de la pédagogie Montessori, que j'ai suivi avec mes enfants :

- D'abord, on fait construire ces nombres par l'enfant, onze, douze, treize..., à l'aide d'un matériel de numération : barrettes de perles montessoriennes, ou autre. A ce stade, l'enfant n'a même pas besoin de savoir nommer les nombres. Il s'agit de comprendre comment il se construisent - et on veillera à ce que la dizaine soit toujours placée à gauche.

- Puis, on introduit le vocabulaire, par exemple à l'aide d'une leçon en trois temps Montessori.

- Vient ensuite l'écriture chiffrée, qui n'est qu'une manière d'encoder tout cela, avec des manipulations type "table de Seguin". Petite astuce professionnelle : prenez toujours garde de dire "Un 1 SUIVI d'un 2", par exemple, et non : " Un 1 ET un 2". Et bien, oui, "1 et 2", ça fait 3, et non 12 ! Cette manière de parler est source de confusion extrême !

- Enfin, on consolide en fournissant un maximum d'occasion de mettre en correspondance les quantités et l'écriture chiffrée. J'ai proposé ces activités moult fois sur ce blog, par exemple via la roue du dénombrement ou le collage de gommettes...


C'est encore une activité de ce type que j'ai proposé à Louiselle aujourd'hui : j'ai simplement imprimé des bandes comprenant l'écriture chiffrée et le nombre d'éléments correspondant. Une fois découpées, j'ai laissé Louiselle les ranger dans l'ordre sur la table de notre cuisine. Vous pouvez les télécharger ICI.


Le matériel est volontairement petit. Plus l'enfant grandit, plus les gestes induits par les manipulations sont fins et précis. Ici, je lui ai proposé des pignons de pin (exactement le nombre requis pour l'exercice, soit 165 pignons tout de même !), qu'elle a mis en correspondance avec chacune des bandes. Je pensais qu'elle allait poser les graines SUR les points dessinés sur les bandes (ce qui aurait permis le contrôle de l'erreur), mais elle a préféré les placer à côté, quitte à vérifier régulièrement son travail en dénombrant la collection depuis le début.


Ce type de manipulation contribue à renforcer la correspondance univoque - un mot nombre désigne une quantité, et une seule. L'enfant s'exerce à dénombrer des collections qui commencent à être importantes (chaque élément correspond à une unité, et donc à un mot-nombre de la comptine numérique) et lit les nombres en situation.


Et chez vous, quelles sont vos activités montessoriennes du moment ? 😊

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 21

24 jours pour me connecter à moi et aux miens.

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille.
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Je prends une grande feuille de papier. Je la sépare en plusieurs sections : un espace pour chacun des membres de la famille, et un espace pour la famille dans son ensemble. J'écris en gros le titre : « De quoi as-tu besoin ? » et je fixe cette feuille sur notre réfrigérateur. 

Chacun des membres de la famille est invité à y écrire ses besoins : prendre une bonne douche, passer le permis de conduire, avoir du temps pour soi… Les besoins des autres sont ainsi clairement exprimés aux yeux de tous.

Quelles conséquences cela a-t-il sur notre relation ?

mardi 20 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 20

24 jours pour me connecter à moi et aux miens.

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille.
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


En cas de conflit familial, où chacun est aveuglé par ses sentiments et éprouve des difficultés à écouter l'autre, j'essaie ce rituel : nous nous asseyons autour d'une table et nous retournons un sablier. Pendant 3 minutes, un membre de la famille s'exprime. Il parle de ce qu'il souhaite, sans être interrompu. Les autres s'engagent à écouter attentivement. 

Au bout de trois minutes, c'est à quelqu'un d'autre de parler, en rebondissant sur ce qui vient d'être dit ou pas. 

On fait ainsi le tour de la table, avant de reprendre le conflit collectivement.

lundi 19 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 19

24 jours pour me connecter à moi et aux miens.

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille.
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


C'est la fête : aujourd'hui, toutes les règles que j'impose à mes enfants n'ont plus cours. Pour 24 heures, ils ont la liberté de faire ce qu'il veulent... Se coucher quand ils veulent. Manger ce qu'ils veulent où ils veulent. Dormir habillés. Ne pas ranger leur chambre… etc. 

Mais si, c'est rigolo !

dimanche 18 décembre 2016

Ma bibliothèque bienveillante... en cinq ouvrages


Si vous me rendez quelque fois visite, sur ce blog, c'est certainement que vous êtes persuadé, comme moi, que l'éducation est une grande question. Peut-être la plus grande de toutes, quand on y réfléchit bien. Et sans doute êtes-vous également convaincu du fait que le modèle dominant d'éducation formelle, aujourd'hui, est un système bancal basé sur des paradigmes dépassés. Il y a des jours où j'ai l'impression que les choses sont en train en changer - et des jours où je me dis que décidément, cela n'est qu'une impression...😕

Toujours est-il que les rayons des librairies regorgent ces derniers mois d'ouvrages d'éducation bienveillante, et que je ne vais pas m'en plaindre. Si je lis nombre de ces parutions avec beaucoup de plaisir, je m'aperçois aussi que je reviens toujours à une dizaine (une quinzaine ?) de classiques, dans lesquels "tout est dit", à mon sens. Même que pour certains d'entre eux, cela fait même un bon moment qu'ils ont tout dit.


Aujourd'hui, j'ai fait le point sur mes cinq livres préférés... du moment - qui ne seront peut-être pas les mêmes le mois prochain, mais cela me donnera une bonne raison de ré-aborder ce sujet... Je vais essayer de vous présenter brièvement chacun de ces ouvrages, avec lesquels j'entretiens une relation très particulière - et très personnelle. Je me suis dit que le mieux était, pour chacun d'eux, de vous offrir le scan d'une page ouverte au hasard. D'abord parce que j'aime ce jeu (la page tirée au sort semble souvent apporter une réponse sur mesure à mes interrogations du moment), et parce qu'il vous permettra d'avoir, à votre tour, un rapport direct à l'univers de l'auteur, sans passer par le bla-bla d'un tiers. 😉


Voilà bien longtemps que ce livre repose à mon chevet - enfin, "repose" est une façon de parler, je puis vous assurer qu'il ne prend pas la poussière ! Il s'agit d'un précis bouddhiste (et c'est un précis plutôt... précis !) au sens plein du terme - inutile de l'acquérir si vous ne vous sentez pas d'accointance avec cette philosophie. Dans le cas contraire, ce manuel pourrait bien devenir votre bible : il est à la fois très pratico-pratique et très spirituel... Le bonheur ne peut venir que de vous-même et vous n'y trouverez pas de réponses toutes faites !


Sommaire :

1. Bouddhisme et maternité (Qui est le Bouddha ?/ Qu'a enseigné le Bouddha ?/ La souffrance existe, etc.)
2. Être parent en pleine conscience (Pour le bien de nos enfants / Pour notre propre bien / Développer la pleine conscience, etc.)
3. Trouver le calme ( Gérer les états d'esprit négatifs / Culpabilité / Tout embrasser : l'équanimité, etc.)
4. Gérer la colère ( Le problème avec la colère / Dompter la colère / Gérer les lendemains, etc.)
5. Se faire du souci pour ses enfants ( Le prix du souci / Accepter une certaine dose de souffrance / Gérer le souci, etc.)
6. Créer des relations aimantes (Attachement à nos opinions et avis / L'attachement à nos amis et aux êtres chers / L'importance de l'amour, etc.)
7. Vivre avec un compagnon ( Les dégâts causés par les enfants dans notre vie amoureuse / Aimer nos compagnons d'un amour plus pur / Assumer la responsabilité, etc.)
8. Trouver le bonheur et perdre l'image de soi (Là où le bonheur n'est pas / Le dilemme de l'image de soi / La quête d'identité, etc.)
9. Méditer (Commencer par le commencement / Méditation de la pleine conscience de la respiration / L'effort juste, etc.)
10. Pratiquer (Quand une mère en plein dilemme met en pratique le bouddhisme / Alors, c'est quoi encore, le bouddhisme ? / Ce que j'aime particulièrement dans le bouddhisme, etc.)


- Enseigner avec bienveillance, Marshall B. Rosenberg.


J'ai une tendresse particulière pour l'auteur de Les Mots sont des fenêtres, que mon mari m'avait offert au tout début de notre relation. Le petit livre ci-dessus a le mérite de reprendre la théorie de l'inventeur de la Communication Non Violente  en moins de 100 pages. Certes, on peut lui reprocher de n'être pas aussi abouti que les travaux écrits de Rosenberg (il s'agit de la retranscription d'une conférence), mais pour moins de 5 euros, ce petit texte donne des clefs d'une importance capitale pour la vie de tous les jours... et qui ne serviront pas qu'aux enseignants !



Sommaire :

1. Le langage du cœur ( Des chacals et des girafes/ Observation ou évaluation/ Le "pouvoir avec", etc.).
2. Une conversation de cœur à cœur (Ne pas émettre de critique/ Notre objectif : nouer un lien empathique, pour satisfaire les besoins de chacun/ Entendre les sentiments et les besoins, etc.).

- Papa, maman, écoutez-moi vraiment, Jacques Salomé.


Jacques Salomé était l'auteur préféré de ma mère lorsque j'étais adolescente. J'ai vu, j'ai senti, j'ai vécu tout le bien que ce passionné de communication lui a fait.. Autant dire que je suis tombée dans la soupe Salomé lorsque j'étais petite. 😊 Et en cachette (adolescence oblige, je ne voulais pas avoir l'air d'aimer les mêmes livres que ma mère !!), je lisais, moi aussi, ces pages étranges... Typographies insolites, dessins oniriques, calligraphies sauvages, poèmes et contes, jeux de mots... Jacques Salomé a bien des langages à son arc, et d'ailleurs, le passage ci-dessous ne lui rend pas hommage comme il faudrait... A lire de toute urgence !


Sommaire :

1. Les langages non verbaux chez l'enfant (La gestuelle/Les passages à l'acte/Les rituels, etc.)
2. Échanges - Partages et commentaires
3. Quelques contes à guérir (Conte de la petite fille kangourou qui avait un très grand chagrin secret/ Conte de la petite hirondelle qui avait enfermé sa peur dans un gros bouton tout noir/ Conte de la petite belette qui se posait de vraies questions, etc.)



Bon, Faber et Mazlish, c'est la quintessence de l'art. C'est du concret, c'est du vécu, c'est du bon sens tout azimut et du prêt à l'emploi. Tous les ouvrages de ces dames se recoupent largement, il est vrai, mais les niveaux de lecture sont multiples, et la connaissance de leur sujet qu'en ont les auteures est telle, qu'elles nous permettent de (ré-)apprendre quelque chose à chaque relecture. Tous les fondamentaux de la communication saine sont là, et j'apprécie particulièrement le rythme de l'ouvrage, qui permet une digestion, une mise à l'épreuve des idées suggérées, et un questionnement personnalisé.


Sommaire :

1. Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments
2. Susciter la coopération
3. Remplacer la punition
4. Encourager l'autonomie.
5. Utiliser les compliments.
6. Aider les enfants à se dégager des rôles qui les empêchent de s'épanouir.
7. Tous ensemble.
8. De quoi s'agit-il, au juste ?
9. Épilogue : Bien des années plus tard.
10. Quelques livres susceptibles de vous intéresser.
11. Comment poursuivre la démarche.

- Vivre heureux avec son enfant, Catherine Gueguen.


Bon, on doit à Catherine Guegen l'intégration du terme "bienveillance" dans les derniers textes cadres de l’Éducation nationale... Ce n'est pas trop tôt, et rien que pour cela, je me devais d'acheter son livre, hein ? 😉 En toute honnêteté, son ouvrage ne m'a absolument rien appris. Mais. Il a l'immense mérite de mettre les dernières conclusions des neuro-sciences au service de la pensée sur l'éducation. En clair : pour chaque situation évoquée, l'auteure vous offre un schéma en coupe du cerveau et vous montre, concrètement. C'est là, regardez : voici le cortex orbito-frontal, dont on sait aujourd'hui qu'il ne se développe bien que si l'environnement autour de l'enfant est empathique. Et là, voyez, ce fabuleux circuit qui va du cortex pré-frontal à l'amygdale : il s'altère si les pleurs du nouveau-né ne sont pas entendus... En bref : on se doutait bien que des adultes bienveillants rendaient les enfants sociables, motivés et créatifs. Mais maintenant, c'est prouvé. 😄


Sommaire :

1. L'enfant est fait pour la joie.
2. L'empathie.
3. Les repas.
4. Le sommeil.
5.Les pleurs et... les sourires.
6.Quel mode d'accueil choisir ?
7. Mon enfant fait des colères, il est agressif, il tape, il mord.
8. Je ne vais quand même pas céder à tous ses caprices ?
9. Mon enfant ne m'obéit pas.
10. Humiliations, menaces, punitions et récompenses.
11. Ils se disputent tout le temps.
12. L'école.
13. Il est scotché à ses jeux vidéo, à sa tablette.
14. Notre couple, ce n'est pas toujours facile.
15. Quand on n'en peut plus.
16. Comprendre, apaiser, soutenir, encourager.

Et chez vous, qu'y a-t-il sur votre table de chevet ? 😊

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 18

24 jours pour me connecter à moi et aux miens

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille..
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Quel est le moment le plus difficile de notre journée en famille ? Est-ce le matin au réveil ? Est-ce le dîner ou le coucher ?

Et maintenant : qu'est-ce qui fait rire tout le monde de manière inévitable ? Un concours de grimace ? Une séance chatouille ou une chanson rigolote ? 

Aujourd'hui, j'essaie d'appliquer ce remède au moment où « rien ne va plus ».

samedi 17 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 17

24 jours pour me connecter à moi et aux miens.

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille.
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


J'organise une promenade en famille. 

Pour motiver les plus récalcitrants, je dégaine mon arme secrète : un gros aimant attaché à un bâton. Cette « canne à pêche » va servir à nettoyer la Nature de tous les débris métalliques… et convaincre les enfants d'accompagner leurs parents. Je n'oublie pas d'emporter un petit sac poubelle… et l'appareil photo !

vendredi 16 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 16

24 jours pour me connecter à moi et aux miens.

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille.
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Vacances scolaires

Pour fêter ça, j'extirpe le matériel de camping de son placard et je dresse la tente dans le salon. Ce soir, toute la famille dormira dans des sacs de couchage après avoir lu quelques histoires à la lumière des torches électriques.

jeudi 15 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 15

24 jours pour me connecter à moi et aux miens

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille..
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Je soigne mes « Au revoir » : j'embrasse mes enfants et je les serre contre moi comme si je ne devais pas les revoir avant de longs mois. J'embrasse mon conjoint/ma conjointe avec autant de passion qu'aux premières heures de notre relation. Ce soir, je prends le temps, les yeux dans les yeux, de souhaiter une bonne nuit à chacun de mes enfants.

mercredi 14 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 14

24 jours pour me connecter à moi et aux miens.

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille.
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Peut-être ai-je du mal à convaincre mes enfants de lâcher les écrans et d'aller jouer dans le jardin … Aujourd'hui, je montre l'exemple : quel que soit le temps, je sors. 

Je profite de la fraîcheur de l'air, je nettoie le balcon ou la terrasse, je m'emmitoufle pour boire un chocolat chaud au soleil… Peut-être serai-je rejoint(e) par le reste de la famille, d'ailleurs. Qui sait ?

mardi 13 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 13

24 jours pour me connecter à moi et aux miens

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille..
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Je réfléchis à nos activités en famille : chacun passe-t-il du temps avec chacun ? 

Moi et ma fille, seule à seul(e), moi et mon fils, sans les autres, moi et mon conjoint sans les enfants, mon conjoint avec chacun des enfants et chacun des enfants ensemble, sans leurs parents ? 

Comment pourrait-on organiser notre vie pour que cela deviennent possible si cela ne l'est pas présentement ?

lundi 12 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 12

24 jours pour me connecter à moi et aux miens

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille..
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Je convoque tous les membres de la famille autour d'un calendrier et nous fixons un jour dans la quinzaine où nous ne ferons rien. Rien que rester chez nous, entre nous.

Réfléchissons avec soin de manière à ce personne ne se découvre une obligation ce jour-là.

dimanche 11 décembre 2016

Calendrier de l'Avent spécial Reconnexion # 11

24 jours pour me connecter à moi et aux miens

24 petites fenêtres à ouvrir sur moi et ma relation à ma famille..
 
24 exercices pour ralentir, être attentif à mes propres besoins et à ceux de mon conjoint, de mes enfants, pour cultiver l'instant présent… 
et créer de la joie !
 
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur 
– car une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à ceux qui nous sont chers !


Ce soir, je prends une demi-heure pour jouer à la « tornade-ménage » avec les miens. 

Pendant 30 minutes, sur fond de musique stimulante, chacun se transforme en tornade et range tout ce qui lui tombe sous les yeux. Pas de méthode spécifique : on bouge au maximum en procédant de proche en proche. Ça défoule et miracle ! La maison est (un peu) mieux rangée après.