Pages

jeudi 7 janvier 2016

Premières notions d'électricité


Depuis quelque temps, des constructions d'un nouveau genre fleurissent sur le sol de la chambre d'Antonin. Le Damoiseau n'a de cesse que de connecter entre eux les éléments technologiques de récup' qui sont à sa disposition depuis quelques mois dans un panier consacré, et son seul regret est qu'ils ne fonctionnent pas pour de vrai... :


Bon, début décembre, j'ai su qu'il était temps pour moi de mettre sur pied notre première séquence d’électricité, et c'est elle que je viens partager avec vous aujourd'hui.

L'acquisition du matériel :



Trouver du matériel pédagogique quand on souhaite commander en tant que particulier n'est pas toujours aisé, n'est-ce pas ? J'ai cependant trouvé chez Aduis un rayon technologie qui proposait tous les composants que je cherchais. Les prix sont très corrects, la livraison hyper rapide, je garde cette adresse sous le coude ! (Mais si vous en avez d'autres du même type, je prends néanmoins !!).

Voici de quoi se compose aujourd'hui notre kit électrique de base :

- Des fils électriques pince crocodiles : j'en ai acheté 10 chez Aduis, mais hélas le ressort des pinces est trop serré, et elles sont difficiles à ouvrir par les enfants. Heureusement, mon mari en a rapporté un petit lot de son travail... Je ne peux pas acheter aux enseignes pro où sa maison se fournit, et c'est dommage, car il est indéniable que la qualité n'est pas comparable !!

- Des générateurs. Entendez : des piles, tout bêtement. ;-) Elles sont plutôt faciles à dégoter dans le commerce, et peu chères (magasin de bricolage, de jouet, grandes surfaces...). 
Le must-have est la grosse pile plate de 4,5 volts : elle est intéressante parce ses deux pôles sont clairement identifiables (ce sont les deux lamelles en métal qui sortent de son corps) et qu'il est facile d'y accrochez des pinces. 
Mais la pile ronde d'1,5 volts classique s'avère vite nécessaire également... Avec les enfants, procurez-vous un support afin de l'inclure facilement dans les circuits. Aduis en vend (ICI), mais on peut aussi facilement en récupérer sur des appareils usagés : le nôtre provient d'un petit train électrique bas de gamme acheté 3 euros par mon homme (dans un moment d'égarement) et qui n'a tenu que quelques jours entre les mains des enfants. Chez nous, rien ne se perd ! ;-)


- Des ampoules : J'ai acheté 10 ampoules d'1,5 volts chez Aduis, et mon homme a complété ce lot par 2 ampoules de 4, 5 volts (achetées en magasin de bricolage).
Attention : j'y reviendrai mais il est important de distinguer les différents voltages, si vous utilisez deux types d'ampoules. Très simplement, nous avons colorié les verres des ampoules de 4,5 volts au feutre permanent rouge, c'est très beau ! ;-)
Enfin, des douilles me paraissent indispensables dans un premier temps (j'ai achetée celles-ci).

- Un petit moteur. Acheté chez Aduis (ICI), le nôtre n'a pas survécu à la phase "découverte libre du matériel par la manipulation" ! :-D
Les enfants ont cassé un de ses pôles, et ce fut fichu ! Mais dans notre petite locomotive bas de gamme, il y avait aussi un petit moteur, que nous avons récupéré. Ouf !
Je me suis aussi procuré une hélice : indispensable, car à quoi sert-il d'avoir un moteur si on n'a rien à faire fonctionner ?? Le mouvement de l'hélice permet de visualiser la conformité du circuit créé.

- (Facultatifs) : des interrupteurs. J'ai un peu hésité à en acheter, car, dans un premier temps, l'enfant peut ouvrir et fermer seul le circuit pour allumer et éteindre l'ampoule ou le moteur. Mais puisque j'étais en train de passer commande, je n'étais pas à 5 euros près... Je ne regrette pas mon achat au vu du succès qu'ils ont rencontré ! Je précise que j'ai choisi des interrupteurs "basculants" qui permettent de mieux visualiser la notion qu'un interrupteur à pression. Mon interrupteur idéal reste néanmoins à construire (nous le ferons !) :


Et maintenant, le moment que vous attendez tous...

Quelques notions de sécurite ! ;-)


Rassurez-vous, elles sont très restreintes, et cette séquence est réalisable par n'importe quel parent néophyte. Les risques d'électrocution ou d'incendie sont quasiment nuls avec un tel matériel utilisé sous la surveillance d'un adulte. Par contre, le danger d'un court-circuit est bien réel. Il y a donc à la fois un risque de brûlure pour l'utilisateur et un risque d'endommagement des composants.


Hé, reveneeeeeez ! 

En fait, je vous assure, c'est très simple. A ce stade de nos expérimentations, je ne vois que deux règles de base à retenir, que votre enfant va intégrer en quelques secondes chrono (je sais de quoi je parle : je crois que mes enfants en savent plus que moi à ce jour sur ce vaste sujet qu'est l'électricité) :

1. Attention aux branchements. Les pinces croco sont très pratiques et permettent des prises précises. Veillez à ce qu'une pince connectée à un pôle ne soit en contact qu'avec ce pôle et aucun autre élément du composant. C'est un bon exercice pour travailler la motricité fine !

Et j'en profite pour montrer comment on intègre une douille à un circuit, parce qu'il me semble que c'est légèrement contre-intuitif (vous ai-je déjà dit que la science physique et moi avions été fâchées de looongues années ?) :

Voilà, c'est comme ça, en angle droit ! ;-)

(Les autres composants ne causeront pas l'ombre d'une hésitation, ni à vous, ni à votre enfant)

2. Attention aux voltages : si votre enfant branche une ampoule d'1,5 volts sur un générateur de 4,5 volts, l'ampoule va griller. L'énergie qu'elle reçoit, c'est trop elle, elle en meurt ! Cela arrivera (d'où l'intérêt d'avoir plusieurs ampoules en stock) et ce n'est dommageable que pour l'ampoule. C'est même une excellente occasion d'expliquer à votre enfant que les composants se divisent en deux catégories : ceux qu'on utilise avec les "petites" piles, et ceux qu'on utilise avec les "grosses". Sauf quand on branche les composants en série, bien sûr, mais nous y reviendrons... :-)

Et maintenant, le moment que vous attendez tous...

Place à la rigolade !! :-D



Car je dois vous prévenir : cette proposition a sérieusement fait de l'ombre aux cadeaux découverts, quelques jours plus tôt, sous le sapin. Moi qui ai pour principe de ne jamais offrir de matériel pédagogique... Je commence à douter de mes convictions !! :-D

La séquence ci-après se compose, à la manière Reggio, de plusieurs petits défis. Selon l'appétit de votre enfant, vous pouvez les proposer tous le même jour, ou étalez tout ceci sur plusieurs jours. Ne proposez jamais ce matériel sans surveillance de l'adulte. Si votre enfant "sèche", ne lui fournissez pas la réponse, mais relancez la situation par des questions ouvertes (à laquelle il ne peut répondre ni par oui, ni par non... mais les réponses "en acte" sont autorisées !).

Manipulation libre


Paf : on sort tout. On touche. On questionne : "Mais qu'est-ce que c'est ? A quoi cela sert-il ? Comment ça s'appelle ?" On laisse l'enfant produire ses propres définitions et ses propres hypothèses, on fournit les noms les plus scientifiques et précis possibles des différents éléments.

Défi n°1 : circuit simple



Annoncez à votre enfant que vous allez lui proposer un petit jeu. Rangez tout le matériel et ne ressortez QUE les éléments nécessaire à l'exercice.

Attendez-vous à ce que ça flotte un peu. Votre enfant ne va pas se jeter sur les composants en s'écriant : "Je sais !!". La notion de circuit est simple (pour qui la connait) : il s'agit de construire une boucle fermée. Elle est totalement accessible à l'enfant, mais ne sera solide que si vous le laissez la construire.

J'avoue avoir eu un moment de doute en voyant Antonin s'étonner, s'impatienter, essayer d'accrocher la pince crocodile sur tout et n'importe quoi... N'avais-je pas mis la barre trop haut ??

Il l'a fait. Il l'a fait ! Sous les yeux attentifs de sa sœur qui allait exiger de réitérer l'expérience "touuuuute seule !" deux minutes plus tard. ;-)


Bien sûr, j'ai "aidé", c'est-à-dire que j'ai étayé : j'ai rappelé l'objectif quand Antonin essayait de "mordre" la table (ou ses vêtements, ou les cheveux de sa sœur...) dans la pince croco : "Bon, tu veux faire quoi ? Faire fonctionner quoi ? Quel objet peut t'aider ici ?". Ce type de questionnement a suffi pour qu'il produise son premier circuit.


Premier constat (totalement jouissif) : ça maaarche ! L'ampoule s'allume !!!!

Puis on observe de plus près, on décrit : oui, le circuit forme un cercle... TOUT est là. :-)

L'énergie part de la pile, circule dans les fils, et alimente l'ampoule. L'électricité, si elle est invisible, se comporte comme n'importe quel matériau tangible. C'est concret !

Défi n°2 : Circuit simple (bis)


 
Cette invitation est une variante de la première situation. C'est ce qu'on appelle le "réinvestissement" en pédagogie. Si l'enfant a construit un savoir, il doit être capable de le transférer dans un autre contexte. Ici, l'ampoule est donc remplacée par un petit moteur, mais le principe de construction est le même.

Une fois la notion de circuit élaborée par l'enfant, tout risque d'aller très vite. Si vite que pour cette deuxième invitation, j'ai laissé les enfants prélever le nombre de fils dont ils avaient besoin, sans les pré-selectionner pour eux.


Aucun souci. Et ça touuuurne !!!!


Défi n°3 : Introduction de l'interrupteur


Devant l'attrait suscité par les interrupteurs, j'ai décidé de les introduire assez vite. La nouveauté ici est donc de placer un élément supplémentaire dans le circuit - les enfants sauront-ils compter les nombres de fils nécessaires, et respecter le montage "en boucle" des composants ?


La réponse est oui !!
Et quel plaisir d'actionner l'interrupteur... inlassablement...



Défi n°4 : Montage en série



A ce stade de leur investigation, les enfants ont parfaitement compris que les ampoules blanches s'utilisent avec la pile ronde, et les ampoules rouges avec la pile plate. Devant l'invitation ci-dessous, je m'attends à ce qu'ils manifestent de la surprise. Mais Antonin formule la solution avant d'énoncer le problème : "Ah, oui, on peut prendre les "petites" ampoules, parce qu'il y en a plusieurs !". Oui, voilà, l'énergie est "répartie" entre les différentes lampes, elle est divisée d'autant. Ce n'est donc plus 4,5 volt qui parvient à chaque composant, mais 4, 5 divisés par trois. Le Damoiseau n'est pas en mesure de réaliser cette opération, mais il a l'intuition du principe.


Le montage en lui-même ne pose aucun problème. En fait, pour les enfants, plus il y a de composants, plus c'est fun ! Et ils décident même d'ajouter un interrupteur à ma proposition - chouette, cela nécessite un fil de plus !!

"Il est GRANNND, notre circuit !!"

(Si quelqu'un peut m'expliquer, d'ailleurs, pourquoi les lampes montées en série ne s'allument pas toutes avec la même intensité, je veux bien ! Elles le devraient, non ?)
 
Au delà du défi



La boite de matériel est à présent en libre service. Même si la supervision de l'adulte reste nécessaire, les enfants connaissent les règles de sécurité énoncées plus haut, et les appliquent. Leur grand plaisir est de monter un maximum d'ampoules en série avec un maximum d'interrupteurs aussi ! :-D

Pour que les lampes s'allument, il faut donc que TOUS les interrupteurs soient fermés, ce qui suppose de tester un certain nombre de combinaisons avant d'y arriver.

Et quand vraiment ça ne veut pas... Il faut voir Louiselle vérifier chaque connexion en murmurant : "C'est ouvert quelque part, c'est ouvert...." :-D


J'espère de tout cœur que tout ceci vous donnera envie de vous lancez, si tant est que cela vous semble correspondre aux intérêts de votre enfant, car c'est du bonheur garanti sur facture ! ;-)

Et revenez nous racontez si vous essayez, hein ? ;-)

57 commentaires:

  1. Super comme invitation !
    Alors pour le matériel : Opitec ! Tu trouves tout ce que tu veux pour manipuler.
    Et sinon quand tu montes en série tes ampoules, effectivement en théorie ta pile de 4.5V devrait suffire pour éclairer à pleine intensité tes 3 ampoules de 1.5V , mais (si mes souvenirs de lycées sont bons) il y a de la perte, donc au départ tu as bien 4.5V, mais tes fils ne sont pas parfaitement "étanches" donc arrivé à la 1ère ampoule tu ne dois plus avoir que 4.4V , après la 1ère ampoule, qui elle va s'allumer à pleine intensité, il va te rester 2.9V seulement et ainsi de suite, du coup arrivé la dernière ampoule, il ne restera plus 1.5V mais moins, donc pas d'allumage en plein voltage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, merci pour cette explication, Annaig !! :-)

      (J'aime comprendre les trucs que je ne comprends pas !!) :-D

      Supprimer
    2. Hello Elsa !

      J'étais un peu sceptique de l'explication d'Annaig, moi, la matheuse avec mes vieux souvenirs de physique. Alors j'ai demandé son avis à mon physicien de mari. La description d'une "perte" de voltage est incorrecte, ça ne se passe pas ainsi. Il y a 4,5V aux bornes de ta pile et il en va de même pour tout le circuit, c'est la tension générale du circuit.

      Si les ampoules ont même tension, même intensité, alors ces 4,5V se répartissent également sur les trois ampoules. Aussi, nous pensons que l'une des trois ampoules n'est pas de la tension ou de l'intensité indiqué.

      Un fil peut générer de la résistance et modifier ainsi la répartition de la tension générale du circuit. Néanmoins dans ce cas, la tension restante est là encore divisée en trois parts égales sur tes ampoules.

      Si elles sont identiques à "1,5V et 0,3A", tu as donc absolument raison d'attendre qu'elles s'allument toutes de la même façon. Etant donné que tu en as dix, as-tu refait l'expérience en changeant d'ampoules... ?

      Et puisque c'est là mon premier message en 2016, j'en profite pour te souhaiter, ainsi qu'à ta petite troupe, une très belle année 2016 douce et sans soucis.
      Et viva Montessori !

      Bises
      Shrimp.

      Supprimer
  2. Oui! Opitec!! c'est mon fournisseur officiel!! ;-) et niveau électrique , ils ont de chouettes montages!
    Ps, je suis love de cet article! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais tenter Opitec, alors !
      Prochain achat, un buzzer, sur l'idée de Myriam : https://fr.opitec.com/opitec-web/Vibreurs/c/kmelsu;jsessionid=217A63D5BB260F8B8601B1D6EE77154D.web12

      Supprimer
    2. est ce que les pinces chez OPITEC sont plus faciles à manipuler Lucie ?

      Supprimer
  3. Merci , mille mercis pour cet article... voilà de beaux moments de découverte que je n'aurai jamais osé tenter sans cet article!! Il va y avoir de l'électricité les prochains temps dans les maisons de tes lecteurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! Je veux des photos, hein ? ;-)

      Supprimer
  4. Quel bel article ! Original, très concret, passionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Minuscule Infini, c'est gentil ! :-)

      Supprimer
  5. Que j'aime tes articles de ce genre !!!
    Clairs, précis, avec des objectifs réalistes et réalisables.
    Merci !!

    RépondreSupprimer
  6. Wow trop bien !
    Pour le coup du court circuit, pour leur montrer que "ça chauffe", tu peux prendre une pile carré pour lampe de poche comme tu utilises et leur faire poser une mine de critérium 0.7 dessus. Ca fume et ça brule assez vite. L'instinct fait lâcher vite fait ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que tu voulais dire que tous les interrupteurs soient fermés dans le dernier paragraphe ;)

      Pour ta question entre parenthèses, comme ça sans y réfléchir plus je dirai que c'est du aux caractéristiques différentes de tes ampoules (de base elles font xWatt, mais avec une tolérance) et également de leur utilisation (vieillesse ou chaleur différente parce qu'usage répétée pour une et pas les autres)

      Tes ampoules sont à filament ? C'est intéressant de leur montrer que dans l'ampoule le circuit continue ;)
      Proposition : et si tu enlèves une ampoule de la douille et mets les autres en série, il se passe quoi ? pourquoi ?

      Douille maison (de mon invention en CM2 :) ) un bouchon de liège, tu creuses pour visser l'ampoule Tu transperce le bouchon avec 2 clous l'un au fond pour toucher le plot (fond de l'ampoule) et l'autre au milieu pour toucher le culot (pas de vis) et hop ! C'est parti

      Il y a des jeux éducatifs bien fichu pour l'électronique et la robotique, ça doit exister pour l'électricité aussi (chez Joustra de mémoire)

      Supprimer
    2. Tu peux aussi ajouter un buzzer à ton scheptel électrique, comme ça l'électricité, ça se voit et ça s'écoute ;)

      Supprimer
    3. Merci pour toute ces idées, Myriam !
      Je les garde précieusement sous le coude pour la suite des opérations ! ;-)
      La 2e séquence portera sur "isolants/conducteurs", mais j'attends pour cela qu'un questionnement émerge, nous n'en sommes pas là. :-)

      (Et merci pour la correction, j'ai beau me relire, je trouve toujours des erreurs, arf...) :-)

      Oui, le Buzzer, c'est une super idée ! Je me mets en quête ! :-)

      Supprimer
    4. De rien, je te remercie pour le site où tu as déniché tes affaires électriques, je ne le connaissais pas, je fouillerais dedans un jour :)

      Supprimer
    5. J'ai testé le buzzer aujourd'hui, super! Mais petite difficulté supplémentaire par rapport à l'ampoule: il faut le brancher dans le bon sens... ( avant de s' énerver sur le thème: Mais euh, pourquoi il marche po ce satané buzzer!!)

      Supprimer
  7. j'adore ! ça me rappelle mes cours de techno et la joie que j'avais eu à fabriquer une sonnette et pourtant j'étais loin d'être scientifique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf pour moi, c'était le cauchemar... Faut dire qu'on n'avait pas fabriqué une sonnette, non... On s'était initié à la soudure !! J'avais détesté... Mais maintenant, je crois que j'adorerais (à condition qu'on ne m'impose de fabriquer un truc tout pourri comme à l'époque, qui n'a jamais servi d'ailleurs...).
      :-D
      Ah, souvenirs, souvenirs... ;-)

      Supprimer
    2. C'est grâce à cette matière (et à mon super prof de l'époque) que j'ai fait le métier que je fait ^^
      En 5ème j'ai reçu un jeu sur l’électronique (comme le petit chimiste, mais version électronique) ^^
      En 4ème on m'offrait un fer à souder à Noël et j'ai passé mon été à bidouiller des trucs électroniques

      Avant ça j'avais torturé un sacré nombre de montres/gadget électronique en tout genre, je voulais comprendre comment ils fonctionnaient

      Supprimer
  8. Trop forte Elsa! Toujours bluffée par ton enthousiasme ta concision et ton sens de la formule! Ca me ferait presque me lancer moi l'Anti-scientifique par excellence!

    Zazaille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, je suis une Anti-scientifique (de moins en moins, je l'espère...) et tu vois : on y arrive !! ;-)

      Supprimer
  9. Waouh!!! :-) Magnifique! Merci encore pour ce partage qui tombe à pic pour mon p'tit Loulou ! Tu m' épates!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que ça tombe à pic !! ;-)

      Supprimer
  10. Quand je pense que ma fille a fait ça en 6 è je crois.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement, elle l'a fait en 6e ou 5e... et en CM... et en CE... et elle devrait avoir eu quelques notions sur le circuit simple en GS (oui, dans l'EN, on aime bien se répéter). J'oubliais : tout cela va être repris au lycée (au cas où...).
      :-D

      Supprimer
    2. Penses-tu! Jamais vu avant le collège, je t'assure! Mpfffff...

      Supprimer
  11. Superbe expérimentation !!
    Bon ben ils ont presque fait le programme de 5ème en électricité ! ;-)
    Il leur reste plus qu'à voir qu'un interrupteur n'est pas un générateur et le circuit en dérivation ! :-)
    Vous avez essayé d'allumer l'ampoule juste avec la pile plate (sans fil), je commence toujours pas ça et les élèves adorent, attention par contre ça peut vite chauffer en court circuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je n'ai pas osé le leur proposer, alors que je l'ai fait plein de fois avec des élèves de maternelle sans trembler... Mais là, je ne sais pas...
      En fait, ce qu'il y a, c'est qu'il ne sont pas dans ce type de questionnement : "Par où passe l'électricité dans l'ampoule ?".
      J'attends que ça émerge, et d'ici là, ils auront construit plein de choses, j'aurais moins peur du circuit... :-)

      Supprimer
    2. Je veux dire : "du COURT-circuit". ;-)

      Supprimer
  12. J'adore je vais de ce pas montrer cet article à mon homme le prof de physique/chimie et le tanner pour qu'il nous apporte tout ça aux prochaines vacances :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non en fait il attends que ça !!!

      Supprimer
  13. Il y a aussi la pate à modeler électrique qui est pas mal pour introduire les circuits électriques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la conserve pour la séquence 2 "isolants et conducteurs"... dans quelques années ? ;-)
      J'attends qu'un certain questionnement émerge, pour l'instant on est dans une approche très technique, adaptée à mes petits fans de construction.:-)

      Supprimer
  14. Juste super ! Il faut que je me motive pour faire ça... j'ai un loup qui va adorer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-) Reviens nous raconter si tu peux !

      Supprimer
  15. Tiens tiens ca pourrait me faire un bon thème pour une semaine scientifique pdt les vacances de février (l'an dernier nous avions fait plein d'expériences sur les masses et les états des composants (liquide solide gazeux)
    Je vais regarder le matériel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai parlé au Papa vite fait hier soir: "Regarde ce qu'a proposé Elsa c'est super!" 3ah bah ça tombe bien regarde ce que je viens de recevoir:" et il me sort un gros paquet de pinces crocos! Faut que je complète un peu la commande mais ça devrait se mettre en place! (le Papa a aussi tout un tas de petit matériel electronique, je lui ai dit qu'on allait y aller par étape ;-)

      Supprimer
  16. C'est complètement le genre d'expériences qui plaira à mes enfants... Papa est dans le domaine scientifique et dès qu'il y a des phénomènes à étudier, ils sont tous à fond (bon moi aussi j'avoue, même si je ne suis pas spécialiste!) Je pensais attendre encore un peu pour l'électricité, mais finalement tu vas sans doute m'inciter à me lancer plus tôt que prévu! Merci pour ce superbe article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, c'est pareil ici, c'est le genre d'activité qui fédère... même le papa ! :-D

      Supprimer
  17. Whaaa! J'adore, je m'en vais de ce pas préparer une commande. J'ai hâte de montrer tout ça à mon Crapouillot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reviens nous raconter si tu as le temps ! :-D

      Supprimer
    2. Bon j'ai pris pas mal de retard aussi je viens juste de recevoir notre futur matériels. Je suis en train de préparer un petit dossier d'expériences pour présenter tout ça à Crapouillot pendant les vacances d'été. En plus on en profitera pour faire participer sa cousine qui a 1 an de plus. ;)

      Par contre je voulais juste te signaler que j'avais acheté notre matériel chez OPITEC (site indiqué par annaig1985) et les douilles que j'ai reçue n'ont pas de "languette" perpendiculaire. Le branchement se fait donc sur les 2 languettes de chaque côtés. Ce qui est évidement plus évident.

      Je reviendrais en fin d'été pour te faire part de nos expériences ;)

      Supprimer
  18. Hmm pour le buzzer, tu peux récupérer en brocante un "docteur maboul" et le démantibuler comme tu as fait avec le petit train... il y aura sûrement d'autres composants intéressant à phagocyter!
    Chouettes expériences en tout cas, je me réjouis que Louis ait un petit peu grandi...
    A+, Fab

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un docteur maboul (qui fonctionne) : je ne le démantibulerai pas ! :-D
      C'est vintage, ça, aujourd'hui, non ? ;-)

      Supprimer
  19. Bon bah c'est simple et génial à la fois :D qu'est ce que j'ai pu jouer avec ma lampe de poche à pile plate !!! Je vais commander tout ça et lancer une nouvelle phase d'exploration. Les filles ont maintenant 5 ans et 3 mois et 3 ans et 5 mois autant te dire que je suis preneuse de ce genre d'activité qui va plaire aux 2 ! J'aime aussi le fait que ça leur permette de mieux comprendre leur environnement vu qu'on est entouré de trucs qui fonctionnent à l'électricité et que quand on dit "ça ne marche plus" elles répondent "faut charger la batterie...".
    J'ai trouvé ça en "crafts" pour réemployer les connaissances en electricté même si je crois que les "crafts" c'est pas Reggio je trouve qu'il y a des idées...
    http://leftbraincraftbrain.com/2015/01/27/light-circuit-valentines/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que c'est mignon, ces petits cœurs ! Et tout à fait d'actualité ! ;-)

      Supprimer
  20. Merci beaucoup ! Je n'arrivais pas à me lancer pour mes grands qui ont 12 et 10 ans alors voir ton article pour des enfants bien plus jeunes m'a bien boosté ! Je n'ai pas vu de grandes différences entre OPITEC ET ADUIS en terme de prix. ADUIS est un peu plus cher mais plus facile pour trouver les produits et OPITEC (surtout le catalogue papier) donne envie d'acheter toutes leurs expérimentations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une pierre de coup ! Les expériences en électricité ont amené à faire de la techno car il teste tous les matériaux pour voir s'ils sont conducteurs... Je pense qu'on a fait le tour de la question. il a eu la meilleure note de sa classe en physique devant les habituels 1er !
      Il est en train de réaliser sa maison des 1000 possibilités techniques et c'est génial car cela lui permet de travailler le soin et la précision... et la concentration. Merci

      Supprimer
    2. Ah, je suis bien contente de ce retour ! Un grand bravo à ton garçon !! :-)

      Supprimer
  21. C'est tout simplement génial, comme d'habitude, tellement bien amené et pensé pour eux...une très bonne idée que je garde pour mon petit manipulateur dans un coin pour dans 2 ou 3 ans. Mais du coup, j'en profite pour témoigner de ma découverte d'Aduis (parce que oui, j'ai quand même cliqué sur les liens pour voir !?... Eh bien, alors que je me refusai à investir 60 euros dans des barres rouges sans avoir aucune assurance de l'intérêt manifesté par Loulou... (et que je ne me suis pas encore lancée dans le bricolage ni dans l'investissement d'une scie sauteuse) j'ai commandé sur Aduis des lattes (10) de 2x2 cm de section (c'est 2 ou 3, ils n'ont pas 2,5)en pin pour faire mes barres rouges, car ils ont un service de découpe à des dimensions spécifiques. + 2 flacons de lasure rouge, cela m'a couté 20 euro. Et comme je les ai reçues vendredi, séance de peinture improvisée à 4 mains (j'ai pensé à toi Elsa), rien de mieux pour s'approprier le matériel... je n'ai plus qu'à les poncer un peu.. en tout cas elles nous plaisent. J'ai aussi acheté des plaque de contreplaquées + lasure verte pour faire les chiffres rugueux, et des plus petites pour faire des cartes rugueuses, tout aussi top et pas cher. Merci Elsa :-)!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouah, super !! Merci pour ce précieux retour, Petit Beurre et Coquelicot ! :-)

      Supprimer
  22. Quelle idée géniale..! Je vais acheter le matériel, et laisser (moi aussi !) le papa ingénieur faire ça avec ses filles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi, je peux te garantir que les Papas ingénieurs s'amusent beaucoup sur cette activité ! :-D

      Supprimer